Le Jules de ma fille

jules-straby.jpg

Ma fille avait environ une vingtaine d’années
Quand, un soir, elle se rua dans l’entrée.
« Maman, viens vite voir, c’est mon préféré
-oh, je sais ! Encore le cavalier ! »
Chaque soir, il passait dans l’allée.
Alezan brillant, fière allure, élégamment chapeauté.
« Non ! Viens voir je te dis. C’est mon aimé »
Curieuse, je lâchais mon activité
Pour la suivre. Le soir tombait.
Rien ! Je ne voyais aucun jeune homme bronzé
Puis je l’aperçus, timide, presqu’apeuré.
Pas très grand mais superbe, il est vrai.
Un air coquin, des yeux verts mordorés
Qui, intensément, me regardaient.
« Avoue, avoue ! A toi aussi, il te plait ! »
Je ne pouvais dire non en effet
« Mais que va dire ton père ? Tu le connais !
- on ne lui dit pas tout de suite, allez ! »
- Bon ! d’accord. » Comment résister
« Pour quelques minutes, fais le entrer
Prépare lui à manger, il est affamé »
C’est un coup de foudre, un vrai.
Il entra, eut peur du chat blanc tout gonflé.
Je souris quand je le vis dans ses bras se pelotonner
Et de grands coups de tête lui donner.
Bah ! Un de plus un abandonné,
Un perdu, un pauvre petit délaissé.
De l’amour, nous en avons plein à donner.
« Tu seras heureux ici, joli minet.
Ton nom est déjà trouvé.
Jules ! De ma fille tu seras le jules bien-aimé. »

Bien des années ont passé.
Jules est resté.
C’est, de la maison, le plus gâté.
Depuis, un petit Straby est arrivé
Lui aussi abandonné.
Et bien volontiers, Jules l’a accepté.

Histoire vraie !!!

Date de dernière mise à jour : 25/11/2011

Commentaires

  • gaelle
    • 1. gaelle Le 17/12/2011
    Si bien et joliment raconté!
    Ma plus belle découverte qui restera gravée à jamais!!